A PROPOS DE PROMOSUD

PromoSud est une société d’investissement composée d’actionnaires privés et publics engagés dans le développement économique de la province Sud.
Cet actionnariat mixte permet d’associer aux décisions d’investissement à la fois des partenaires institutionnels publics, des banquiers et des acteurs essentiels de la vie économique.


L’entreprise

Histoire

histoire

La société de financement et de développement de la province Sud ou PromoSud a été créée en 1992 par le président de la province Sud de l’époque, Monsieur Jacques Lafleur, afin de rechercher et d’accompagner des investisseurs pour la construction de ce qui allait devenir les hôtels Méridien de Nouméa et de l’île des Pins, fleurons de l’industrie touristique calédonienne. Parallèlement, PromoSud était chargée, en complément des services économiques, d’être le bras financier de la province pour soutenir la création et le développement des entreprises de production et de transformation avec une priorité : développer des filières d’exportation, afin d’éviter les soubresauts d’une économie trop dépendante de la mine et de la métallurgie du nickel.

Vision

vision

L’idée directrice est d’utiliser les revenus du nickel pour le financement d’autres sources de production, le tourisme bien sûr, mais aussi l’aquaculture et la sylviculture, filières d’avenir fortement créatrices d’emplois et de valeur ajoutée. L’engagement de PromoSud dans la sylviculture et la technopôle des ressources marines préfigure les moyens du développement économique du futur.

Pour autant, aucun des autres secteurs de production et de transformation ne doit être oublié, la vocation de PromoSud étant de soutenir, dans la mesure de ses moyens, toutes les entreprises qui participent à la création d’emplois.

Moyens d'actions

moyens_action

L’entreprise privée doit rester le moteur du développement économique, c’est pourquoi la province Sud, par l’intermédiaire de PromoSud, intervient en s’associant à des investisseurs privés. Elle leur apporte des moyens financiers en capital ou en compte courant et des conseils en matière de montage financier ou de gestion permettant de démontrer la viabilité de l’entreprise dans des domaines novateurs ou dans des secteurs fragiles ou risqués.

Pour ce faire, PromoSud dispose des moyens financiers que lui ont apporté la province Sud au tout début, puis les hôtels – casinos et ses participations dans la SLN et Eramet (au travers de la STCPI). Elle les utilise efficacement, grâce à un conseil d’administration, composé d’élus au fait des questions économiques, de banquiers et de professionnels et à une équipe technique, qui s’appuie, chaque fois que nécessaire, sur des expertises extérieures de tout niveau.

Missions

Le cadre d’intervention

PromoSud, en tant que société d’économie mixte, permet à la province Sud d’agir sur le développement économique de son territoire, au travers d’une structure autonome obéissant aux règles du secteur privé. Ainsi, par son intermédiaire, la province Sud peut financer et accompagner des projets d’investissement structurants pour la Nouvelle Calédonie.

PromoSud inscrit son action dans le cadre des préconisations de la Chambre Territoriale des Comptes de Nouvelle Calédonie et de la loi organique du 3 août 2009 qui a redonné la possibilité aux SEM provinciales d’intervenir auprès d’entreprises privées pour la mise en œuvre d’opérations concourant au développement économique avec deux limites :

  • Le respect du cadre de compétences de la collectivité de tutelle : PromoSud ne peut intervenir hors du territoire géographique de la province Sud, ni dans des domaines attribués à d’autres collectivités, en l’occurrence la Nouvelle-Calédonie et les communes.
  • Le respect du principe de la liberté du commerce et de l’industrie qui impose que l’action soit conduite : dans un objectif d’intérêt général, dans un secteur où il y a carence ou insuffisance de l’initiative privée et où l’intervention ne va pas perturber le jeu de la libre concurrence.

L’intérêt général est exprimé par un vote de l’Assemblée de la province sur les secteurs d’intervention de PromoSud.

Les grands axes prioritaires d’intervention

Il s’agit de secteurs prioritaires pour le développement économique dans lesquels l’initiative privée étant insuffisante pour répondre aux besoins, PromoSud va aider à la création ou au développement des entreprises candidates.

Gouvernance

Le capital d’une société d’économie mixte est majoritairement détenu par le secteur public (de 50 à 85%) et doit obligatoirement être complété d’actionnariats privés (de 15 à 50%). Ainsi le capital de PromoSud est à ce jour détenu à 75% par la province Sud et des établissements publics, et à 25% par des actionnaires issus du secteur privé. Le capital social de la Sem est aujourd’hui de 358 millions de F CFP.

Actionnariat

PromoSud est composée d’actionnaires privés et publics engagés dans le développement économique de la province Sud. Cet actionnariat mixte permet d’associer aux décisions d’investissement à la fois des partenaires institutionnels publics, des banquiers et des acteurs essentiels de la vie économique.

Répartition du capital : 358 MFCFP

  • 75 % collège public
    • 67,04 % province Sud
    • 2, 79 % CCI
    • 5,59 % Port Autonome
  • 25 % collège privé
    • 5,59 % SGCB
    • 2,79 % BNP
    • 5,56 % BNC
    • 5,56 % BCI
    • 5.03 % SCP SUD 2015

Administrateurs représentant la province Sud

Madame Martine LAGNEAU, élue, Présidente du Conseil d’Administration

Madame Nicole ANDREA-SONG, élue

Madame Monique JANDOT, élue

Madame Marie-Françoise HMEUN, élue

Monsieur Philippe BLAISE, élu

Monsieur Philippe MICHEL, élu

Monsieur Louis MAPOU, élu

Autres administrateurs représentant le collège public

Monsieur Gilbert TYUIENON, représentant le Port Autonome de Nouvelle-Calédonie

Madame Jennifer SEAGOE, représentant la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nouvelle-Calédonie

Administrateurs représentant le collège privé :

Monsieur Edouard WONG-FAT, représentant la Société Générale Calédonienne de Banque

Monsieur Jean-Luc MASSON, représentant la Banque Nationale de Paris – Paribas Nouvelle-Calédonie

Monsieur Didier BRUGUET, représentant la Banque de Nouvelle-Calédonie

Monsieur Thierry CHARRAS-GILLOT, représentant la Banque Calédonienne d’Investissement