Tourisme : un niveau d’affluence encore jamais égalé au deuxième trimestre

14 novembre 2017
promosudadmin

L’ISEE vient de publier les derniers chiffres en matière de fréquentation touristique et c’est une bonne nouvelle, notamment pour PromoSud qui assure un soutien financier aux projets de développement touristique : au second trimestre 2017, la fréquentation touristique, souvent ralentie à cette période, est de nouveau en hausse !

L’orientation globale à la hausse, avec laquelle le territoire avait renoué depuis la fin 2014, est toujours d’actualité. C’est ainsi qu’au deuxième trimestre 2017, 24 400 touristes ont séjourné sur le territoire, soit 1 850 de plus qu’il y a un an (+8,2 %). Cette progression doit certes être nuancée, puisqu’elle est rapportée au deuxième trimestre 2016 qui était alors en repli en glissement annuel.

Toutefois, il s’agit là du niveau d’affluence au deuxième trimestre le plus élevé que la Nouvelle-Calédonie ait jamais atteint. Ce second trimestre rattrape ainsi le retard enregistré en début d’année, avec un premier trimestre en repli de 3,2 %.

En cumul depuis le début de l’année, les arrivées de touristes progressent au final de 2 % par rapport au premier semestre 2016.

Des touristes australiens en nombre

Ces bons résultats sont principalement dus à une recrudescence de la fréquentation touristique des pays voisins du Pacifique, Australie et Nouvelle-Zélande en tête, Wallis et Futuna et Vanuatu dans une moindre mesure. Deux tiers de la hausse de fréquentation enregistrée ce trimestre est due à ces pays visiteurs. Le tiers restant s’explique par les arrivées en provenance de métropole et des autres pays d’Europe.

5 940, soit 820 australiens de plus qu’en 2016 (+16,1 %), ont ainsi visité le pays. En cumul au cours du premier semestre, la fréquentation australienne a progressé de 3 % par rapport à la même période en 2016.

Le nombre de touristes néo-zélandais progresse aussi, de 12,7 %, soit 250 visites supplémentaires. La fréquentation kiwi, avec 2 230 visiteurs, atteint aussi son plus haut niveau au deuxième trimestre.

Les efforts conjugués des opérateurs locaux vis-à-vis des deux clientèles voisines continuent de produire leurs effets.

Des touristes européens plus nombreux

Le nombre de visiteurs de France métropolitaine est en augmentation de 5,7 % pour ce deuxième trimestre et représente 6 750 voyageurs (+365).Mais leur part diminue progressivement au profit des clients australiens et néo-zélandais.

Par ailleurs, la clientèle en provenance des autres pays d’Europe, d’ordinaire peu nombreuse sur le territoire, marque une progression inhabituelle ce trimestre (+ 64 %, soit un gain de 275 voyageurs). Trois pays ont contribué à cette hausse ponctuelle : le Portugal, la Norvège et la Pologne.

Le Japon, toujours au troisième rang des pays visiteurs

Avec 3 380 personnes, la fréquentation japonaise est stable sur un an. La baisse de fréquentation en avril, consécutive à l’annulation de deux vols (cyclone), a été compensée par une fréquentation plus importante ensuite, notamment en mai grâce à la Golden Week. Le Japon reste positionné au troisième rang des pays visiteurs derrière la France et l’Australie.

Des visiteurs de l’Océan Indien

Au-delà des principaux pays de provenance des touristes, le deuxième trimestre 2017 enregistre une hausse des arrivées en provenance de La Réunion et Mayotte (+170 voyageurs) qui compense en partie le repli des arrivées en provenance d’Amérique du Nord (-210 voyageurs). Après la fermeture de la liaison aérienne directe Nouméa – Saint Denis, la relance fin 2016 de la liaison directe entre La Réunion et Bangkok pourrait être une alternative favorable aux voyages entre la Nouvelle-Calédonie et les îles françaises de l’océan indien. En effet, les voyages des Calédoniens vers ces destinations se sont eux aussi amplifiés depuis le début de l’année.

Passer ses vacances en Nouvelle-Calédonie

Le motif principal de séjour des touristes venant sur le territoire, reste les loisirs : 54 % d’entre eux déclarent venir pour des vacances, et 18 % pour des raisons d’affinités. A l’inverse, la part de ceux qui déclarent venir pour les affaires ou le travail (13,4 %) baisse au profit des premiers. Près de six touristes sur dix déclarent à leur arrivée qu’ils séjourneront à l’hôtel. Cette proportion est stable dans le temps.

Moins de croisiéristes

L’activité croisiériste est en baisse avec, au second trimestre 2017, 91 000 croisiéristes ayant fait escale en Nouvelle-Calédonie, soit une baisse de 9,3 % par rapport au deuxième trimestre 2016 (-9 340 croisiéristes).Le territoire a accueilli 6 paquebots de moins qu’il y a un an. Cette diminution affecte uniquement les escales de Lifou (4 paquebots et 6 460 passagers de moins) et de l’île des Pins (6 paquebots et 9 080 passagers de moins).

Par contre, Nouméa continue de recevoir plus de paquebots et de croisiéristes (3 paquebots et 9 210 passagers de plus qu’un an plus tôt). Maré, quant à elle, a vu son nombre de croisiéristes augmenter (+4 340) malgré un paquebot de moins. Cela s’explique par le fait que des plus grands paquebots, pouvant transporter un plus grand nombre de croisiéristes à leur bord, viennent désormais sur le territoire.

Tags: ISEE, touristes,